Il était une fois…

Il était une fois une artiste peintre qui vous raconte son imaginaire en sept séries.
Je voyage à travers les couleurs, les médiums et les techniques mixtes.
Mes réalisations vont au coeur de l’invisible en présentant des lieux de mémoire oubliées que seul vous pouvez reconnaitre en y puisant un souvenir qui vous appartient.

Il était une fois « Poussières du temps »

Des personnages souvent féminins issus d’un monde surnaturel se souviennent d’un autre univers. Ces souvenirs, comme par magie, cicatrisent les blessures du temps parfois dans la gravité, parfois dans la joie.

Il était une fois « Harmonie poétique »

Des personnages romantiques se fondent dans la nature. Chaque femme s’intègre à des fleurs, des feuilles, l’écorce d’un arbre, telle un fée issue du monde végétal.

Il était une fois « Le marcheur »

L’âme d’un grand voyageur toujours à la recherche de nouvelles rencontres et d’inspirations. Heureux dans de grands espaces, souvent solitaire, son bien-être est sous forme de méditation.Le temps n’a pas d’emprise à sa passion, c’est le sentier du bonheur qui guide sa liberté.

Il était une fois « Paysages »

La douce folie de la nature brille dans toute sa splendeur. Avec tous ces décors magiques et cet amour à portée de main, je décroche une grande quantité de couleurs d’un éclat à faire rêver. C’est un cadeau de temps, de calme et de bonheur.

Il était une fois « Lune d’ailes »

Portraits de femmes d’ici et d’ailleurs. Elles ont en commun le courage de leur liberté. Leurs regards mets à jour ce qui est inconscient.

Il était une fois « Parfum de fleurs »

« Sans que nous le réalisions pleinement, les fleurs sont l’expression manifestée de ce qui est le plus élevé, le plus sacré, le non manifesté en nous. » Eckhart Tolle, Nouvelle terre, p.2

Il était une fois « Fougue du pinceau »

Pinceaux et spatules ne sont que les outils traditionnels de l’artiste peintre. Ajoutez-leur de la fougue et ils deviennent des baguettes de magicien. Les textures enrichissent la toile et inspirent une folle conversation avec l’artiste.

Dans la série: Fougue du pinceau
Ambiguité